22 avril 2020

Action et actualité locales

Déconfiner l’action syndicale dans les établissements !

Déconfiner l'action syndicale dans les établissements !

Dans le contexte actuel, et même pendant le confinement, faire vivre le collectif n’est pas chose aisée, mais est fondamental de pouvoir échanger dans un cadre syndical entre personnels de l’établissement.

Le SNES-FSU Toulouse appelle à organiser dans tous les établissements des Heures d’information syndicale dès la fin des vacances de Printemps.

La situation, inédite à tous égards, notamment pour ce qui concerne nos conditions de travail, demande une réflexion et des positionnements collectifs. Ceux-ci peuvent permettre de contrer les dérives et injonctions émanant des personnels de direction concernant les conditions locales de télétravail, et de commencer à se positionner collectivement suites aux annonces de reprise à partir du 11 Mai : à mesure que se précise la réouverture progressive des établissements, échanger dans un cadre syndical devient une nécessité.
Se réunir localement (à distance !) dans un cadre syndical doit permettre de construire les conditions d’une reprise quand la situation sanitaire le permettra et d’exiger la mise en place de protocoles sanitaires validés scientifiquement afin de garantir la sécurité des personnels et des élèves. Il s’agit aussi de construire une réponse collective aux dérives locales et exiger la mise en place des revendications portées par le SNES-FSU (voir article du SNES national) et s’assurer de la possibilité de leur mise en œuvre dans les établissements, en déclinaison du cadrage sanitaire national qui sera défini.

Comment faire ?
Pour organiser votre HIS à distance, de nombreuses possibilités existent. Nous vous recommandons de n’utiliser que des outils libres ou validés par l’Éducation nationale.
- Classes virtuelle du CNED
- Ma Cl@sse Virtuelle Via

D’autres outils libres existent :
- Framatalk
- Jitsi Meet

Des outils pour nourrir les débats en heure d’information syndicale

- Sur la mise en œuvre de la « continuité pédagogique » et les conditions de travail liées à celle-ci, le SNES-FSU Toulouse a apporté des éléments d’analyse dans cet article.

- Nous avons aussi sollicité les collègues pour une enquête sur le travail en période de confinement, à laquelle nous avons eu de nombreuses réponses, mais qu’il est encore temps de faire compléter dans les établissements !

- Vous pouvez proposer la signature de la pétition intersyndicale « Plus jamais ça ! »

- Enfin, vous trouverez sur le site national, régulièrement mis à jour, les revendications portées par le SNES et la FSU dans les interventions au Ministère (notamment le compte-rendu de l’audience FSU avec le Ministre et les questions adressées à la DGRH en vue du CHSCTM), sur la question de la réouverture des établissements.
Réouverture progressive des établissements : obtenir un cadrage sanitaire national sur des bases scientifiques incontestables, et le faire appliquer dans les établissements.

Depuis les annonces du président de la république le lundi 13 avril sur une réouverture possible des établissements à partir du 11 mai, le SNES-FSU exige que, quelle que soit la date, aucune reprise n’ait lieu si les conditions sanitaires garantissant la sécurité et la santé des élèves et des personnels ne sont pas réunies. Le SNES-FSU a dénoncé les effets d’annonce du Gouvernement.

Le 21 avril au matin, avant même que ne se soit tenu le CHSCT ministériel, les personnels et les organisations syndicales ont découvert le schéma de reprise progressive présenté par Jean-Michel Blanquer à la presse, en dehors du calendrier prévu, ce que le SNES-FSU a aussitôt dénoncé.

Le SNES-FSU revendique un cadrage national et académique fort, concerté avec les représentants des personnels, en lien avec la réalité des conditions sanitaires, sur des bases scientifiques établies, notamment pour éviter les dérives locales. La section académique se tient prête à intervenir pour dénoncer les situations anormales, notamment sur le plan sanitaire (présence physique de personnels enseignants et non enseignants exigée avant le 11 mai, quand ces personnels ne sont pas absolument indispensables ; etc.).

Dans la période qui précèdera la réouverture des établissements, la réunion des CA est une exigence pour toute la communauté scolaire. Attention toutefois aux dérives : voir nos conseils.

Il est également essentiel de proposer et présenter aux collègues les registres Santé Sécurité au Travail, et de les inciter à les remplir systématiquement en cas de perception d’un danger.

Enfin, il est possible de s’appuyer sur le guide ci-dessous :

Guide du S1 pour la reprise

Informez-nous de la situation dans votre établissement, en contactant la section académique et votre section départementale !