1er mars 2021

Action et actualité locales

Rentrée 2021 : les établissements mobilisés contre la dégradation annoncée des conditions de travail

Rentrée 2021 : les établissements mobilisés contre la dégradation annoncée des (...)

- Suppressions de postes et des compléments de service (enseignants appelés à compléter leur service dans un autre établissement plus ou moins éloigné) en augmentation,
- Heures supplémentaires imposées pour tout le monde, et des pressions pour en attribuer au-delà des 2 réglementairement imposables,
- Encore plus d’élèves à prendre en charge par enseignant (du fait de l’augmentation des effectifs par classe mais aussi par la perte des dédoublements conduisant à la prise en charge d’un plus grand nombre de classes), conduisant à des conditions de travail pour les personnels et des conditions d’enseignement qui se dégradent,
- Mise en concurrence encore accentuée des disciplines, des options, des projets,
- Pression sur les collègues en temps partiel sur autorisation qui fait craindre de fortes menaces sur leur maintien ou qui conduira à imposer mettant en difficulté les enseignants concernés,
- Blocage du mouvement intra-académique 2021, dans des départements où les suppressions de postes sont nombreuses.

Voilà les lourdes conséquences d’une dotation académique insuffisante que les personnels ont notamment dénoncée le 26 janvier en se mettant largement en grève.

Le SNES-FSU a proposé à l’Intersyndicale du Second degré des actions dans tous les départements pour amplifier la mobilisation : retrouvez ci-dessous l’appel intersyndical académique du 04/03/21.

Appel à l’action en mars !

C’est pourquoi, les établissements continuent à se mobiliser pour exiger une amélioration des conditions de travail