7 avril 2015

Métier - Politique académique

Collège, hiérarchies intermédiaires : attaque frontale contre le second degré !

Collège, hiérarchies intermédiaires : attaque frontale contre le second degré (...)

Grève du 9 avril : Plus d’un professeur sur trois en grève en collège !

Rendez-vous est donc pris pour la suite de l’action à partir de fin avril !

Le SNES-FSU vient de quitter les discussions sur la réforme du collège (voir ici).
Cette décision s’est imposée de par l’impossibilité de faire entendre les attentes des collègues et de par un projet de texte de décret qui fait exploser tous les cadres nationaux au profit de l’autonomie des établissements.

Après les circulaires sur les Missions Particulières et celle précisant les ORS qui détournent l’esprit du décret d’août 2014, c’est la provocation de trop.

Le projet de la Ministre vise à dénaturer le collège en accordant l’autonomie la plus large aux chefs d’établissement  : possibilité de modulation des horaires disciplinaires d’une année sur l’autre, de définition locale des horaires, perte des horaires disciplinaires qui devront financer les EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires). Le texte prévoit aussi, une baisse des horaires de LV, fragilise les langues anciennes, les langues régionales, le tout en proposant moins d’école pour les collégiens !

Il s’agit de l’importation au collège de tous les dysfonctionnements du lycée actuel, dont tous les collègues qui y enseignent peuvent témoigner (avec les 30 % d’horaires flottants, la mise en concurrence des disciplines, des collègues, les inégalités accentuées entre établissements et leur mise en concurrence, etc.).

Au-delà, le projet de décret de la Ministre porte une vision du second degré radicalement différente que celle que défend, avec vous, le SNES-FSU : renforcement considérable des hiérarchies locales, et recul de la structuration disciplinaire du collège. Couplé avec les projets de circulaire sur les ORS et les projets de décrets sur les Missions Particulières, il constitue une attaque d’une ampleur inédite contre le second degré.

Ce projet ne manquera pas de renforcer les inégalités entre collèges, élèves, et collègues, de multiplier les réunions supplémentaires pour les professeurs et les injonctions hiérarchiques en consacrant le Conseil pédagogique et donc le poids du Chef d’Etablissement. Il s’agit d’une dénaturation complète de nos métiers, et d’un alourdissement de nos missions en collège. Pour les collègues enseignant en lycée, ce projet signe l’impossibilité de revenir sur la réforme du lycée, alors même que cela serait indispensable.

S’il est convaincu que le statu-quo n’est pas possible pour le collège, le SNES-FSU ne peut accepter ce qui n’est que le renoncement à un collège de la réussite pour tous. La réponse de la profession doit être d’ampleur face à cette attaque historique. Une intersyndicale SNES – SNEP – CGT Educ’Action – SNALC – FO se construit actuellement. Elle regroupe de par son poids aux élections professionnelles la très large majorité des collègues, tandis que seuls sont restés en discussion les relais syndicaux et politiques du Gouvernement - très minoritaires dans nos métiers -, afin de permettre à la à la Ministre d’afficher la parodie de concertation dont elle cherche à se prévaloir.

Le SNES-FSU Midi-Pyrénées appelle tous les collègues à se réunir au plus vite dans les établissements sur heures d’informations syndicales ou lors d’AG notamment sur la journée de grève du 9 avril.

Ces moments d’échanges doivent permettre de débattre et informer largement la profession des enjeux de la réforme, débattre des ripostes à y apporter, dès le mois de mai.

Un Conseil Syndical sera exceptionnellement réuni début Mai, afin de faire le point des remontées des établissements. Vous pouvez aussi nous faire part des réactions des collègues, des initiatives que vous prendrez (dialogue avec les parents, interpellation des élus, mobilisations diverses, etc.) en nous écrivant à action@toulouse.snes.edu pour nous permettre de les faire connaître.

Pour en savoir plus, pour s’informer et débattre dans les établissements, nous proposons les documents ci-dessous :

- Sur les enjeux de la réforme du collège (dernières nouvelles, positions, actions)
- Les projets ministériels
- Les pétitions pour défendre le second degré (contre le projet de collège et contre les hiérarchies intermédiaires
- La lettre à la ministre
- Langues vivantes : témoignages sur le site de l’APLV

Affichette 1