Pressé par nos questions, le Rectorat a confirmé la suppression d’environ 15 % des moyens en AED dans l’académie à la rentrée prochaine. Nous ne savons pas encore quels établissements seront concernés, ni les conséquences concrètes que cela aura sur les personnels et les établissements (suppressions de postes, contrats non renouvelés ou baisse de la quotité de service).

Pour les collègues des vies scolaires, mais aussi plus globalement pour les personnels des établissements, il s’agit d’une inacceptable suppression de postes, alors que les moyens de vie scolaire sont déjà insuffisants.

De plus, le Recteur, en faisant le choix d’une communication la plus tardive possible, met en difficulté les établissements dans leur préparation de rentrée.

La section académique du SNES-FSU a réuni une large intersyndicale pour élaborer une réponse collective. Celle-ci se décline suivant trois axes :

- Demander, dans chaque établissement, ce qu’il en est, de recueillir des informations sur la situation locale pour nous les communiquer en vue du Comité Technique Académique (CTA) du 24/06 qui examinera les établissements touchés ;

- Faire signer massivement la pétition intersyndicale, et nous la retourner pour remise au Recteur le 24/06 ;

- Faire adopter en CA de fin d’année une motion qui dénonce la situation de l’établissement (voir modèle) ;

- Participer, avec les AED et CPE, au Rassemblement devant le Rectorat, prévu à l’occasion du CTA, le 24/06 à 13h30, avec conférence de presse.