2 avril 2021

Carrières - Mutations - Catégories

Capa de révision de l’appréciation Recteur issue du rendez-vous de carrière

Capa de révision de l'appréciation Recteur issue du rendez-vous de (...)

Ce jeudi 1er Avril était réunie la capa de contestation de l’appréciation des rendez-vous de carrière de l’année scolaire 2019 / 2020.

Le SNES-FSU y a dénoncé la logique des quotas d’appréciations qui conduit les évaluateurs à dévaloriser l’appréciation de certains collègues au prétexte qu’ils ne doivent pas dépasser un certain nombre d’appréciations Excellente ou Très satisfaisante et a donc demandé l’abrogation de ces quotas. L’ensemble des organisations syndicales ont abondé dans le même sens.

De la même façon le SNES-FSU a dénoncé l’iniquité de traitement entre les collègues évalués cette année et ceux évalués les années précédentes. En effet jusqu’à l’an dernier, au dernier rendez-vous de carrière, seul 10% des collègues pouvaient avoir l’appréciation Excellente. Cela a engendré un tel afflux de contestation l’an dernier que la position du ministère n’était pas tenable. Cette année ils ont donc augmenté ce quota à 30% sans réfléchir à apporter une correction pour tous ceux qui ont été évalués moins favorablement les années précédentes. Le SNES-FSU a donc demandé que le ministère réfléchisse à une correction pour que cette iniquité de traitement disparaisse. Là aussi il a été suivi par l’ensemble des organisations syndicales.

De plus amples précisions sont données dans notre déclaration préalable ci-jointe ainsi que 2 propositions à faire remonter au ministère.


Les voeux portés par le SNES :

- première proposition :

L’évaluation des collègues doit être fondée uniquement sur la reconnaissance de leur travail et de leurs compétences. Les appréciations délivrées par le Recteur ne peuvent donc pas être soumises à des quotas qui n’ont rien à voir avec la valeur des collègues. La capa demande donc à ce que les quotas s’appliquant sur les appréciations recteur soient supprimés

- deuxième proposition :

La Capa s’inquiète de l’iniquité de traitement qui va se présenter dans le tableau d’avancement à la hors classe entre les collègues déjà présents dans ce tableau qui ont été évalués sur la base de 10% d’avis excellent alors que ceux qui vont y entrer cette année ont été évalués avec 30% d’excellent. Ces derniers plus favorablement évalués vont donc dépasser ceux qui sont déjà dans le tableau. La Capa souhaite attirer l’attention du ministère sur ce problème afin qu’il réfléchisse à un dispositif qui permettrait de corriger la sous-évaluation des collègues déjà présents dans le tableau.

Les collègues ne doivent pas hésiter à contester. En effet 50% des recours gracieux ont été réévalués par l’administration en amont de la capa. Mais seuls ceux qui ont fait ce recours gracieux peuvent espérer voir leur appréciation réévaluée favorablement. Ceux qui ne contestent pas et ne font donc pas ce recours gracieux sont sensés, aux yeux de l’administration, être d’accord avec l’appréciation obtenue.