15 avril 2019

Métiers - Politique académique

Manuels numériques : ne rien se laisser imposer !

Depuis quelques semaines, des rumeurs courent ici ou là, relayées par le Café Pédagogique, sur le choix qu’aurait fait la Région de recourir aux manuels numériques à la rentrée 2019, pour tous les établissements des académies de Toulouse et Montpellier.

Les sections académiques du SNES-FSU de Toulouse et Montpellier ont aussitôt interpellé la Région et diffusé un communiqué de presse, d’autant que la Région ne cache pas sa volonté de prendre de plus en plus de place dans le système éducatif, ce qui n’est pas sans danger : pour en juger, on pourra consulter les propos très volontaristes relayées par la DANE.

Le SNES-FSU de Toulouse a également interpellé la Rectrice, dont les services travaillent avec la Région (sur la question des manuels, quelle qu’en soit la forme, la Région consulte les IPR avant de constituer son "catalogue" ... comme elle consulte les Chefs d’Etablissement sur la question du label "Lycée numérique") ... mais sans jamais se donner les moyens de prendre en compte les avis des organisations syndicales représentatives des enseignants ! Rectorat et Région dialoguent donc, dans le dos des représentants de la profession ...

La mise en place imposée de la Réforme du Lycée offre, dans plusieurs régions et académies - Grand EST (Nancy et Strasbourg) ; Ile de France (Paris - Créteil - Versailles) - le prétexte à une pression accrue sur le passage aux manuels numériques dès la rentrée 2019. La Région Occitanie semble pour le moment plus prudente, mais a bien le même objectif, à plus ou moins court terme. En effet, le coût du renouvellement des manuels correspondant à 2 niveaux de programmes est particulièrement lourd budgétairement parlant, et de ce point de vue, le passage au tout numérique pourrait apparaître comme une solution financièrement séduisante... En tout cas en apparence, car les enjeux (financiers et autres) sont divers et plus complexes qu’il n’y paraît !

Dans l’immédiat, et tant qu’un débat approfondi sur les sujets du Label Numérique et des manuels numériques n’est pas mené largement et en toute transparence dans les établissements, le SNES-FSU défend l’achat de manuels papier, garants d’un accès de tous les élèves aux connaissances, les manuels numériques ne pouvant servir guère que d’appui en classe, en projection (quand les équipements informatiques et réseaux fonctionnent ...), sans qu’ils doivent se substituer totalement aux manuels papier. Nous appelons les collègues à refuser toute évolution imposée contre la volonté des équipes.

Le SNES-FSU rappelle qu’il n’y a aucune obligation au passage au numérique dès la prochaine rentrée. Le rythme des décisions pédagogiques n’est pas celui des décisions politiques : il n’y aucune urgence à prendre une telle décision !

Les raisons de s’opposer pour le moment à la généralisation des manuels numériques sont multiples : problèmes de l’équipement des élèves (en ordinateur, mais aussi en points de rechargement électrique), durée les licences, impact environnemental (extension et multiplication des réseaux Wifi dans les lycées par exemple, mais aussi consommation énergétique des serveurs stockant les manuels), sans parler du fait que nos élèves passent suffisamment de temps sur les écrans dans et surtout hors de la classe (au point que des professionnels de la santé alertent désormais largement les pouvoirs publics). Dans certaines Régions par exemple, les manuels seront chargés sur les ordinateurs des élèves, pour être accessibles hors-lignes : est-il pertinent de remplacer des manuels papier par des liseuses de luxe, bien plus fragiles à maintenir en état de fonctionnement ?

Les sections SNES-FSU de Toulouse et Montpellier ont demandé à rencontrer au plus vite la Région, pour aborder, notamment, ce sujet. Nous vous tiendrons au courant rapidement des suites.

Comment agir dans l’immédiat ?

Ne vous laissez pas confisquer cette décision qui a de lourdes conséquences pédagogiques !
[Les CA doivent être consultés sur ce choix : article R421-3 du Code de l’Education « Le conseil d’administration donne son avis sur (…) les principes de choix des manuels scolaires, des logiciels et des outils pédagogiques ».

- Exigez que cette question soit mise à l’ordre du jour des CA qui se tiennent actuellement sur le compte financier afin de prendre le temps du débat avec les familles. A télécharger ICI un modèle de motion à présenter et à mettre au vote
- Exigez aussi le temps nécessaire à la consultation des équipes (conseils d’enseignement).

Transmettez-nous toutes les informations relatives aux discussions en cours dans votre établissement : lycees@toulouse.snes.edu.