9 décembre 2015

Métier - Politique académique

Collège, nouveaux décrets statutaires : ne rien se laisser imposer !

La réforme des collèges est l’occasion pour l’administration de pousser loin l’interprétation des textes statutaires, concernant la multiplication des réunions de préparation de la mise en place de la réforme par exemple.

Le SNES-FSU rappelle notamment qu’il est à ce stade prématuré de commencer à produire une réflexion sur les EPI qui serait remontée aux chefs d’établissements. Au-delà de l’opération « Grains de sables » initiée par le SNES-FSU, la réflexion sur ces dispositifs ne peut de toute façon pas être menée alors que nous demandons des réponses à la Ministre, qui refuse toujours de recevoir l’intersyndicale, et ce depuis plusieurs mois.
Cette réflexion serait de toute façon « hors-sol » puisque menée sans connaître les moyens de l’établissement (financement des dédoublements, ventilation selon les disciplines, etc), et ce alors même que nous nous opposons à cette réforme dont l’un des buts est d’instaurer davantage d’autonomie dans les EPLE.

Cette réforme est par ailleurs l’occasion pour l’administration de développer tout un discours sur le nouveaux cadre des Obligations Réglementaires de service, en en faisant une lecture parfois éloignée de la réalité des textes. Nous appelons donc les collègues à

- faire respecter leurs droits

- et à pas hésiter à s’appuyer précisément sur les nouveaux textes et à nous faire part des difficultés rencontrées dans leur application.

Un point particulier doit être fait sur l’argument des 1607h, brandi à l’envi. La page nationale du site du SNES-FSU vous aide à faire la part des choses !
Le site vous permet aussi d’accéder au vademecum pour faire le point sur les réunions obligatoires ou pas dans le cadre de la réforme
(aussi en format pratique).