Suite à l’audience de mercredi 15/10 et à l’annonce de la Rectrice, nous avions indiqué que les formations des fonctionnaires stagiaires avaient été déplacées. Lors de l’entrevue du 17/10 entre les représentants de la FSU et le Directeur de l’ESPE, celui-ci nous informe que la Rectrice, soucieuse de respecter l’autonomie des Universités, lui a indiqué qu’elle estimait ne pas avoir pas pris d’engagement sur la situation des stagiaires dont la formation dépend entièrement de l’ESPE, à savoir les stagiaires à mi-temps (voir aussi le courrier de la Rectrice ci-dessous, reçu le 17/10 à 17h46).

Certains responsables de parcours de formation, visiblement mieux informés que la Rectrice, n’ont pas modifié leur calendrier de formation et ont donc indiqué le 17/10 aux étudiants concernés que les formations de la semaine prochaine étaient maintenues. Interrogé par les syndicats de la FSU ce même 17/10 dans l’après-midi, le Directeur de l’ESPE estime que les délais entre l’annonce de la et la date des formations ne permettaient pas de modifier le planning. Celui-ci est donc maintenu dans les parcours qui n’ont pas anticipé la problématique des vacances scolaires et universitaires. Nous dénonçons bien évidemment cette décision qui concoure à réduire le temps de repos d’enseignants aux charges de travail importantes ayant débuté l’année scolaire une semaine avant la rentrée, tout comme nous avons dénoncé des journées de formation dépassant les 8 heures.

La situation se présentait a priori de manière similaire pour les congés de Février. Nous avons cependant obtenu des engagements oraux de la Direction de l’ESPE que la situation actuelle ne se présentera plus. Nous adressons dès ce week-end un courrier pour obtenir un engagement écrit de la Direction de l’ESPE sur ce point, ainsi que le déplacement des journées de formation autour du 11 Novembre, et le déplacement d’une journée avant les congés de Noël.

Un compte-rendu détaillé de cette entrevue avec la Direction de l’ESPE sera publié dans les prochains jours.