10 avril 2013

Métier - Politique académique

Emplois d’Avenir Professeurs : Votes en CA

Dans certains établissements, des Emplois d’Avenir Professeur (EAP) sont recrutés en ce moment. Pour le SNES, ces emplois ne correspondent pas aux prérecrutements que nous souhaitons, et qui permettraient aux étudiants de se consacrer exclusivement à la poursuite de leurs études ou à la préparation du concours, tout en cotisant pour la retraite).

Pour autant, nous avons obtenu des avancées dans les conditions d’emploi de ces étudiants boursiers se destinant à rejoindre nos métiers.

Nous appelons les élus en CA des établissements à adopter la motion ci-jointe, en parallèle du contrat présenté au CA qui pose problème, imposant le respect des avancées obtenues dans la circulaire de cadrage de ces EAP :

- Logique de formation : les horaires de travail doivent s’adapter aux cours de l’étudiant (par exemple, la variation de l’horaire hebdomadaire ne peut qu’être liée à la nécessité de libérer les étudiants pendant les examens universitaires). Le Ministre s’est en outre engagé à ce que le temps de présence effectif des étudiants soit de 9h dans l’établissement, et il convient de faire acter ce point, au lieu des 12h prévues par le contrat (les 3h dégagées permettant à l’étudiant de se rendre à son établissement, de distancer son expérience, etc.).

-  Respect du rôle du tuteur : les activités de l’étudiant doivent être définies avec son accord, dans une logique de formation. Ainsi, selon la circulaire « le chef d’établissement, en accord avec le tuteur, fixe les objectifs (…) et définit un programme exprimé en activités et en volumes horaires, en veillant à la progressivité du parcours (…) et à un équilibre entre les temps d’appui aux enseignements, les moments de la vie scolaire et les autres temps de la vie de l’établissement ».

- Activités confiées aux EAP : elles peuvent varier de l’observation à la pratique accompagnée en présence et sous la responsabilité de l’enseignant. En aucun cas l’étudiant ne peut servir de moyen d’enseignement et avoir une classe entière en responsabilité en l’absence de son tuteur.

Dans la période qui s’ouvre, la section académique du SNES interviendra dans le même sens auprès du Recteur, et nous vous tiendrons informés du résultat de cette entrevue.

Si ces garanties sont obtenues, un vote en abstention est possible, laissant toute liberté à l’administration de voter pour la mise en place des EAP. On peut donner une explication de ce vote en argumentant sur ce que devrait être un véritable prérecrutement. Si les garanties ne sont pas obtenues, le SNES appelle à voter contre.

Enfin, le SNES vous appelle à accueillir professionnellement et à syndiquer ces EAP au sein des établissements.