Le long travail du Snes…

La capa d’accès au corps des agrégés, présidée par Monsieur le Recteur, s’est tenue le 23 mars. Parmi les représentants du personnels étaient présents les élus du Snes-Snep-Snesup-FSU (6), du Sgen (1) et du Snalc (1). Le représentant de Sud n’était pas présent.

549 collègues se sont portés candidats dans notre académie cette année, soit une augmentation de près de 25 % par rapport à l’année précédente. Dans une carrière qui, de fait, sera prolongée en raison de la réforme des retraites, la liste d’aptitude au corps des agrégés représente pour nombre d’entre eux la seule perspective d’évolution salariale et le seul moyen d’améliorer des conditions de travail de plus en plus dégradées.

Toutes disciplines confondues, 275 possibilités de promotion sont offertes au plan national cette année, soient 3 de moins que l’an dernier. Depuis sept ans, ce sont 123 possibilités qui ont disparues, plus d’un tiers par rapport à 2005 ! Les élus du Snes ont rappelé, via la commission, l’absolue nécessité d’augmenter le nombre de postes aux concours de recrutement des enseignants du second degré, ce qui entraînerait l’augmentation des possibilités de promotion par liste d’aptitude.
Depuis de nombreuses années, le Snes-FSU réclame l’élaboration d’un barème clair et commun à tous qui soit en adéquation avec les critères retenus en CAPN. Il veille à ce que la prise en compte de l’excellence disciplinaire prime dans le choix des proposés par la CAPA, que soit tenu compte de l’ensemble de la carrière des enseignants et que le principe de continuité soit respecté. Encore cette fois, les élus de la FSU ont demandé que soient proposés des candidatures émanant d’enseignants pour lesquels il n’existe pas d’agrégation d’accueil correspondant à leur discipline de recrutement (occitan, documentaliste, technologie, etc…).

Cette année, nous avons obtenu une proposition supplémentaire en espagnol en faisant valoir les spécificités de notre académie dans cette discipline et nous avons demandé qu’il en soit tenu compte au niveau national lors de la CAPN.
Afin que soit défendu au mieux chacun de nos collègues, les élus fournissent chaque année un travail considérable. A cet effet, nous rappelons à tous nos adhérents la nécessité de nous faire parvenir les fiches syndicales pour que nous puissions faire valoir au mieux chacune des situations.

De plus, nous alertons les enseignants sur la vigilance à apporter quant à la procédure d’inscription. En effet, cette année, de nombreux collègues ne sont pas allés au bout de cette procédure et leur cas n’a donc pas pu être examiné. Nous rappelons donc qu’un message électronique de confirmation est envoyé par le rectorat lors de la validation des dossiers par les candidats.

Enfin, bientôt arrivés au terme de notre mandat, nous espérons avoir défendu au mieux les droits de tous nos collègues à travers les nombreux combats que nous avons menés. Nous ne nous y trompons pas : ce n’est que grâce à la confiance que vous nous avez témoigné que nous avons pu si fortement vous représenter.

Les commissaires paritaires agrégés