Les débats et décisions prises s’inscrivent dans le cadre de la CAN du 7 et 8 juin 2011.

Livret personnel de compétences en collège

La demi-journée banalisée accordée par le ministre pour permettre aux collègues de discuter du LPC a été organisée dans un certain nombre de collèges de l’académie. (...)
Le SNES a remis une lettre ouverte au ministre lui demandant solennellement de suspendre l’entrée en vigueur du LPC.

La CA académique appelle les personnels à s’appuyer sur cette lettre ouverte pour continuer de remettre en cause la pertinence même du LPC et de le neutraliser en validant systématiquement les 7 grandes compétences du socle, voire en refusant collectivement de renseigner le livret là où les forces le permettent.
Elle appelle également les collègues à renseigner un questionnaire qui sera diffusé au plus vite. Celui-ci permettra de faire un point sur la situation de l’académie.

Education prioritaire et programme (E)CLAIR

Le SNES a été aux côtés, tout au long de l’année, des collègues des 6 établissements (E)CLAIR de l’académie.(...) Fin mai, lors du groupe de travail SPEA (postes spécifiques académiques) , le SNES est intervenu pour démontrer que le profilage des postes dans les 11 établissements labellisés CLAIR est d’ores et déjà un échec, puisque moins de 50% de ces postes ont fait l’objet d’une candidature. Pire, les demandes de mutations, à partir de ces
établissements progressent fortement.(...)

Le SNES académique appelle les personnels à faire échec en conseil d’administration à l’introduction de toute forme de déréglementation et à refuser notamment de mettre en place l’EIST qui pousse à la trivalence. Il rappelle que le volontariat des enseignants concernés reste nécessaire même en cas de vote positif du CA.

Au delà, le SNES exige l’abandon du programme CLAIR et une véritable relance de l’éducation prioritaire avec l’affirmation d’une même ambition pour tous les jeunes et la volonté politique d’améliorer les conditions d’étude des élèves et les conditions de travail des personnels.

Le SNES appelle à signer massivement la pétition intersyndicale « Non aux ECLAIR, oui à une vraie éducation prioritaire »

Fonds sociaux - Manuels

La CAA demande aux collègues de continuer à dénoncer en CA la diminution drastique des fonds sociaux dans les établissements. La diminution des crédits d’achats des manuels scolaires doit également être pointées au sein des établissements, car elle remet en cause le principe de gratuité.

Lycée

(…) La réforme, à partir de la multiplication des regroupements d’élèves de toute nature (enseignements d’exploration, enseignements communs, AP...) et de l’installation de l’annualisation des services se prépare sur fond de remise en cause des heures de première chaire. Des Chefs d’établissement risquent alors de contourner les décrets de 1950. Le SNES exige l’application de ces décrets, toujours en vigueur, de la manière la plus favorable aux personnels, et interviendra en ce sens dans les CA, auprès des IA et du Recteur.

Enseignements technologiques

La réforme de la voie technologique industrielle va s’appliquer pour la classe de Première, un projet de réforme de la voie technologique tertiaire est en cours.
Nous en contestons à la fois l’orientation générale et les déclinaisons en terme de grilles horaires, contenus et conditions d’étude et d’enseignement, qui constituent une remise en cause complète de la spécificité des séries technologiques, qui a conduit à la réussite de nombreux jeunes en leur permettant d’accéder au niveau bac+2 et d’envisager des poursuites d’études, mais également une remise en cause du travail et de l’implication des enseignants dans ces formations depuis leur création.
Nos collègues sont placés dans des conditions professionnelles très difficiles, car ils sont tenus d’enseigner après quelques jours de formation une discipline qui ne correspond pas aux études qu’ils ont menées.
(…) L’objectif est d’utiliser la fenêtre médiatique du baccalauréat pour se faire entendre et de fédérer les réactions des enseignants pour construire une mobilisation collective.
Dès la rentrée le même type d’initiatives sera mené, en particulier dans le cadre de la campagne pour les élections professionnelles.

Formation des maîtres - Recrutement

(…) L’accueil des stagiaires dans les établissements a été l’an dernier très inégal, parfois inexistant. Un effort particulier doit être mené cette année encore, les retombées en termes de syndicalisation et d’image ayant été très bonnes.

Le Gouvernement a étendu à toutes les académies les dispositions plaçant les stagiaires à temps plein et devant suivre en plus leur formation. (…) La Section Académique a réactivé la campagne de refus d’être tuteurs dans les conditions actuelles. Elle appelle les équipes pédagogiques à signer ces refus, à et les lui faire connaître.

La CAA dénonce la campagne de communication du Ministère, vantant le recrutement de 17.000 personnels, et dont le but est de masquer les 16.000 suppressions de postes, d’autant plus que cette campagne repose sur des représentations de genres qui s’apparentent à des clichés.

Évaluation des enseignants

(…) Dans l’académie de Toulouse, l’expérimentation des entretiens individuels a été généralisée à une grande partie des établissements.
Les collègues réclament avant tout une meilleure reconnaissance de leur travail, tant d’un point de vue salarial que du point de vue de l’institution.
Dès la rentrée scolaire, le SNES académique proposera une réflexion académique sur cette problématique en lien avec une réflexion sur le métier.

La Section Académique a appelé début mai les collègues à refuser de se laisser imposer l’entretien individuel. Elle demande que le bilan établi par le Rectorat lui soit communiqué.

La CA académique appelle tous les collègues à remplir le questionnaire sur l’évaluation. Il servira de point d’appui pour défendre la profession à travers nos revendications et mettre en échec le projet ministériel qui remet en cause le sens même de notre métier.

- Dans l’immédiat :

Afin de limiter les pertes de postes ou les compléments de service, et en profitant des conseils d’enseignements, la CA académique réitère sa consigne de refus des heures supplémentaires et appelle à signifier collectivement leur refus des HSA par des lettres pétitions. Les S1, les S2, la Section Académique interviendront pour faire respecter le droit des collègue, à refuser une deuxième heure supplémentaire.
La CA académique appelle également les collègues à utiliser toutes les réunions de fin d’année pour interpeller les parents et les élus sur la situation des établissements à la rentrée.

- A la rentrée :

Le SNES propose donc l’organisation d’un plan d’action au premier trimestre, s’appuyant sur la médiatisation dès la rentrée de la situation réelle des établissements, de l’état du système éducatif et reposant sur de nombreuses initiatives dès la pré-rentrée.

La section académique du SNES, appelle dans ce sens les collègues à :

- des assemblées générales dans chaque établissement à la rentrée
- l’accueil syndical des stagiaires
- des actions locales devant les établissements, partout où c’est possible, en particulier dans le cadre des collectifs Sauvons l’Ecole.

- Grève unitaire le 27 septembre :

La FSU, sur proposition déterminée du SNES notamment, a fait savoir sa volonté d’une action de grève nationale en septembre. Elle a proposé aux autres organisations de mener le maximum d’actions en commun à partir d’une plateforme exprimant nos revendications.

Afin de mener au mieux le plan d’action au niveau académique, une CA élargie aux S1 sera convoquée. Elle aura pour objectif d’organiser l’action au niveau académique et de préparer les élections professionnelles.

VOTE SUR LE TEXTE
POUR : 26
CONTRE : 0
ABSTENTION : 0
REFUS DE VOTE : 0