26 janvier 2011

Métier - Politique académique

Etudiants en stage dans les établissements : vigilance ...

Les premiers stages d’étudiants inscrits en M2, et qui ont passé les épreuves d’admissibilité du CAPES nouvelle formule en novembre, se déroulent en ce moment dans nos établissements : l’occasion de faire un point sur les situations et les positions du SNES.

Le dispositif national …
Aux étudiants inscrits en M1, le Ministère s’est engagé à proposer des Stages d’Observation et de Pratique Accompagnée (SOPA) tandis qu’il compte imposer en M2 des Stages En (pleine) Responsabilité (SER), à temps plein ! Pour sa part, et conformément à sa demande d’une entrée progressive dans le métier et d’une formation pré-professionnalisante, le SNES exige la transformation des SOPA en stages de seule observation en M1, l’abandon des stages en responsabilité et leur transformation en stages d’observation et de pratique accompagnée en M2.

… et sa déclinaison académique
Dans notre académie, la situation est conforme à la demande ministérielle pour les étudiants de M1, mais variable suivant les disciplines pour les stages de M2 : si, dans les disciplines scientifiques, l’Université Toulouse III a prévu des stages qui ne peuvent en aucun cas se traduire par une mise en responsabilité, la situation est variable dans les autres disciplines, en fonction des maquettes de Masters, et des différentes disciplines.

La position du SNES …
Reçue par le Recteur en audience en septembre dernier, la Section Académique avait très clairement indiqué que le SNES n’accepterait pas que des étudiants se trouvent seuls en responsabilité d’une ou plusieurs classes, pour au moins trois raisons :

- éviter la constitution de viviers de remplacement non qualifiés, non expérimentés et d’une précarité extrême ;
- éviter de faire perdre un temps précieux aux étudiants, qui auront à passer les oraux du concours début Juin en les soulageant de la charge d’un service à temps plein, sans expérience, durant un mois ;
- ne pas permettre que ces stages de 4 semaines se substituent à une année de formation professionnelle post-concours, d’autant plus nécessaire que des lauréats de concours n’auront pas nécessairement un parcours incluant ce type de stages (ils ne sont pas obligatoires pour valider la réussite au concours).

… et l’action dans les établissements
Ainsi, elle appelle l’ensemble des collègues tuteurs, mais, au-delà, tous les collègues, à veiller à la transformation des SER en SOPA sur le terrain :

- en conservant une période d’observation de l’étudiant de 2 à 3 semaines ;
- en restant physiquement présents dans les salles de cours, lorsque, à la fin de son stage, l’étudiant qui le souhaiterait se trouverait en position de conduire la classe ;
- et, dans tous les cas, en menant la préparation des séances conduites par l’étudiant avec lui, ainsi qu’en analysant a posteriori le déroulement de la séance.

N’hésitez pas à nous faire part des difficultés rencontrées localement, de votre expérience concrète en écrivant à stagiaires@toulouse.snes.edu afin de nous permettre de mesurer au mieux le déroulement réel des stages proposés.