7 décembre 2016

Défense des personnels

Nouvelles Carrières : le SNES-FSU acte des avancées importantes pour tous !

Pour faire le point sur ce dossier, la section académique organise un stage syndical : retrouvez-en les modalités ici.
Attention : les demandes d’autorisation d’absence sont à déposer avant les vancances !

Le Comité technique ministériel (CTM) du 7 décembre devait donner un avis sur le projet de décret portant sur la reconstruction de la carrière, du lien entre carrière et évaluation des personnels d’enseignement et d’éducation, ainsi que sur le projet de décret portant revalorisation des grilles de rémunération, suite aux discussions sur les « Parcours professionnels, carrières rémunérations » (PPCR) tenues à la Fonction publique.

Le SNES-FSU considère qu’ont été obtenues, lors des discussions préalables, de nombreuses avancées portant notamment sur la restructuration de la carrière et l’augmentation des salaires. Ainsi, salaires et carrières sont revalorisés pour tous, permettant pour chacun un gain individuel.

Le projet ministériel est toutefois entaché d’insuffisances, sur lesquelles le SNES-FSU continue d’intervenir : cette revalorisation ne suffira pas à restaurer l’attractivité de nos professions, notamment en début de carrière. Elle constitue une première étape sur laquelle le SNES-FSU entend s’appuyer pour construire de nouvelles mobilisations afin d’obtenir une revalorisation plus ambitieuse de nos métiers, nos salaires et nos carrières.

La réforme de l’évaluation des personnels continue de faire débat : le ministère propose un système certes plus transparent et plus égalitaire, mais qui pose toujours des problèmes quant aux modalités et aux critères d’évaluation retenus : retrouvez l’analyse du SNES-FSU.

Sur la base de l’ensemble de ces analyses, le bureau national et la commission administrative nationale du SNES-FSU ont donné mandat aux élus du SNES-FSU en CTM pour un vote favorable sur les projets de décrets.
Ces projets ont ainsi été approuvés par 11 voix pour (6 FSU, 4 UNSA, 1 CFDT) et 4 contre (2 FO, 1 SNALC, 1 CGT). Ils seront ensuite complétés par des arrêtés portant notamment sur les modalités et les critères d’évaluation des personnels, sujets non traités dans les décrets. À la demande expresse du SNES-FSU, les élus en CTM seront consultés sur chaque projet d’arrêté : un dossier à suivre.