Depuis 2009 et la création de la CCP dans l’académie, les représentants SNES-FSU des contractuel-le-s enseignant-e-s, documentalistes, CPE et CO-Psy demandent la mise en place d’une CCP d’affectation et de non-renouvellement.

Depuis 2009, la DPE et le DRH refusent toute CCP ou groupe de travail qui pourrait examiner avec objectivité les voeux formulés et les affectations, au seul motif que “ce n’est pas dans la loi”.

Nous avons les situations de plusieurs collègues expérimenté-e-s qui n’ont pas été appelé-e-s et qui ont perdu toute ancienneté, alors que dans le même temps la DPE embauchait des néo-contractuel-le-s sans expérience. Ce dysfonctionnement s’est également produit pour des collègues au retour de congé maternité, qui n’ont pas été rappelées. D’autres collègues sont affecté-e-s loin de chez eux-elles, alors que des postes sont disponibles bien plus près.

Nous demandons une CCP d’affectation fin août, après la phase d’ajustement qui affecte les derniers titulaires sur poste fixe et/ou TZR pour examiner avec équité les affectations des non-titulaires, avec des critères explicites.

Des CCP d’affectation et de non-renouvellement ont pourtant été mises en place dans plusieurs académies, sans que le fonctionnement du rectorat s’effondre...
Les contractuel-le-s de ces académies connaissent les critères d’affectation et comprennent les raisons de leur affectation, contrairement à Toulouse où règne l’opacité la plus complète.

Pour obtenir une CCP d’affectation et de non-renouvellement, le SNES-FSU initie une action intersyndicale avec le SGEN et la CGT Educ-Action pour que la rectrice de l’académie de Toulouse entende et accède à notre revendication.
Cette action en trois étapes commence avec ce mail.

Première étape : venez le mercredi 29 juin à 14 heures au SNES (2 avenue Jean Rieux - 4e étage) pour préparer notre intervention de fin août. Plus de détails ce jour là. Café offert ;-)

Deuxième étape : semaine du 22 août, réunion de coordination au SNES Toulouse, pour le rassemblement de la fin de semaine, sur le site “accueil des nouveaux enseignants”. C’est là que seront bouclés les derniers détails : lieu précis et jour prévus (inconnus actuellement), organisation de cette journée là, qui accepte d’être interviewé-e, banderolles, slogans définitifs, etc.

Troisième étape : fin de semaine du 22 août, rassemblement sur le site “accueil des nouveaux enseignants”, avec banderolles, slogans, demande d’audience auprès de la rectrice, communiqué de presse et interviews de contractuel-le-s par les médias locaux.

Vos représentants en CCP