Le 19 mai 2016 marque le premier anniversaire de la lutte contre collège 2016. Face à un gouvernement usant sans se lasser du passage en force, la bataille menée avec persévérance et ténacité a permis de gripper la réforme : la préparation de la rentrée a pris du retard, plus personne ne vante la qualité des formations imposées aux personnels ni ne croit à la mise en place de l’AP et des EPI tels que prévus sur le papier.
Cette réforme n’est pas celle qu’il fallait. Elle n’est pas non plus celle qu’elle prétend être : elle n’aidera pas les élèves à mieux réussir, risquant même de mettre les plus fragiles encore plus en difficulté. Elle constitue aussi pour les personnels que nous sommes une inutile source de complication des métiers, un encadrement renforcé, toujours plus tatillon et prescriptif de notre activité. Elle met en danger ou dénature nombre de disciplines scolaires.
Il est nécessaire de poursuivre l’action et d’enfoncer le clou : entrons en résistance pédagogique !

Le SNES-FSU vous propose un ensemble de pistes de résistance, modalités de lutte complétant les temps forts qu’il proposera dès la rentrée pour obtenir d’autres choix pour le second degré. AP, EPI, conseils en tous genres, programmes, évaluation : soyons à l’offensive, usons de cette autonomie dont on nous vante les bienfaits pour exercer notre métier comme il nous semble devoir le faire, au service de nos élèves !

La section académique vous invite à vous inscrire au plus vite à un stage qu’elle organise pour partager et coordonner toutes les actions. Ce stage est ouvert à tous, syndiqués ou non et doit regrouper toutes les disciplines.

Il se tiendra le lundi 27 juin à Toulouse (lieu à définir) ; pensez à vous inscrire !